C'est un ami qui m'avait parlé de cette voiture.
D'après lui, elle se trouvait dans un garage pas loin de chez lui. Pendant des mois je ne suis pas allé la voir,

car il n'était pas capable de me dire si cette "camionnette" datait des années 20,30,50, ou même 70.
Le jour ou il m'a dit qu'elle était visible de la rue, je me suis décidé à faire un petit détour.
et là ! j'ai juste vu la voiture dont j'avais toujours rêvé !
Je veux dire EXACTEMENT cette voiture, ce modèle !


Sous le charme (et c'est peu dire), je vais voir le garagiste et lui demande combien il en veux.
réponse 1000 euros, car moteur bloqué et pas de carte grise.
Je ne trouve pas cela cher, mais ne voulant pas me mettre en galère, je rentre chez moi et profite des quatre jours du pont de l'ascension pour voir sur internet ce que je peux trouver.
Et j'ai trouvé : l'amicale 10HP !
Non seulement il y a un site dédié, et en plus c'est une voiture produite en grande série, il y a de la pièce !
Bref, j'y retourne le lundi et conclu l'affaire (pour la petite anecdote, ce lundi, je me suis absenté 20 minutes du garage ou j'attendais la remorque, et pendant ce temps un gars est passé pour l'acheter, dans le but de... l'exposer dans son jardin !).

Ne possédant pas de jardin accessible à une voiture, je l'ai faite livrer chez mes parents afin de pouvoir la démonter à loisir.


Le jour même, en farfouillant dans la voiture, je trouve une "boite à gants" artisanale, avec dedans.... la carte grise !!

Puis, avant les vacances d'été, je me suis fabriqué un atelier dans le fond du jardin.
Voilà le topo : la voiture est chez mes parents. Je démonte tout pièce par pièce.
Je rentre le tout chez moi en passant par la cuisine et le salon (sauf la cabine qui ne passe pas par la porte d'entrée).
Je restaure tout pendant quelques années.

Je remonte pour voir ce que ça donne.
Je rédémonte.
J'amène tout chez mes parents.
Je remonte.
des fois je me dis que j'aurai du faire un peu plus gaffe en achetant cette maison ;-)
A ce jour, le châssis et la cabine sont chez mes parents. Je finirai de démonter et ramener le châssis et les trains au printemps.
Je suis actuellement sur le moteur. Je me dis que dès que j'aurai réussi à lui faire reprendre vie, cela me motivera à fond pour la suite.

J'ai eu pas mal de problème au démontage (moteur super grippé/rouillé). 
A l'ouverture, les choses ne vont pas trop mal : aucune casse à part le carter supérieur (mais j'en ai un autre).
J'ai réussi à récupérer les pistons, mais les cylindres sont morts : on voit des trous de corrosion sur ceux-ci.
Donc rechemisage en espérant pouvoir remettre ces pistons (en 69.5).


 Un sacré courage pour faire revivre cette épave



 

 

 

Une bonne base de restauration !

La restauration avait démarré par la carrosserie mais les couleurs  ne sont pas conformes

Le moteur ne tourne pas ........

 


 Il à fallu refaire les mains courantes manquantes.

Il à

L'intérieur d'origine à consever sa patine d'origine, rien à toucher de se coté la

 Pas facile de réaliser uen teinte identique entre le bois et la tôle !

 

Il reste à faire les jantes et puis ce sera la sellerie.


 

 

 

 

Vous reconnaissez une B2 en pièces détachée ?


 

Beaucoup de travail

Achetée en 1987 dans une casse, la restauration à commencée plusieurs années après, le temps de trouver la documentation est les pièces. 

 

Après un démontage complet de la voiture, la restauration du chassis à pu comencer. 

il à été sablé et repient en noir à chassis.

 Les arbres du pont après démontage

Les bagues sont neuves et les lames de ressort vérifiées.

Les arbres de pont démontés

La rotule de direction est neuve car elle était très ovalisée comme souvent sur les B2.

 Les disques d'embrayage avant rivetage

 

Le moteur à aussi fait l'objet d'un démontage complet

 Le haut moteur avant le remontage de la culasse

La distribution

 Le carter inférieur

 

Le carter coté distribution  

 

  Coté magnéto

 

Vidéos de 10HP au hasard du net

Aller au haut